10 points à vérifier avant de faire isoler son logement

Commencer par l’isolation thermique pour améliorer l’efficacité énergétique de son logement est incontournable ! Vous bénéficierez des avantages dès le premier hiver : confort thermique et baisse de la facture de chauffage. Par ailleurs, avant d’entreprendre des travaux d’isolation, il est important de vérifier les éléments suivants.


L’humidité de votre logement


Pour faire le bon diagnostic, il est important de repérer les excès d’humidité. Si votre charpente, vos murs ou votre plancher sont humides, cela peut provoquer, sur le long terme, des pathologies nuisibles aux habitants de la maison. Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser ce type de diagnostic.


Les ponts thermiques et les fuites d’air


La cause de ponts thermiques est souvent associée à la conception de la structure de votre logement. Généralement, on les retrouve aux jonctions des façades et planchers, ainsi qu’à tous les percements (portes, fenêtres, etc.). Ils sont la cause de déperditions de chaleurs importantes.

Il est possible de vérifier vous-même s’il y a des fuites d’air dans votre maison en déplaçant une bougie le long des arêtes des murs, des prises murales, des planchers et des plafonds. Une fuite sera reconnaissable par le frémissement de la bougie.


La conformité de l’installation électrique


Il est important que l’installation électrique soit aux normes afin de bénéficier des garanties anti-incendie. Dans le cadre d’une isolation par soufflage, les conduits électriques doivent être placés sous conduit non propagateur de flamme. 


Le contrôle des charpentes et du plancher


Vérifier l’état des planchers et de la charpente afin d’examiner si leur état permet de résister au poids du matériau isolant, s’ils ne présentent pas de trous, de la sciure, si le bois n’a pas été attaqué par des insectes, etc, est important.


La préparation d’une trappe d’accès


Si vous souhaitez une isolation sur plancher, l’installation de chemins de passage est fortement conseillée. Notamment pour faciliter l’accès pour d’éventuelles opérations dans le temps.


La protection des conduits de poêle ou de cheminée


L’isolant, quel qu’il soit, ne doit pas être en contact avec des éléments pouvant dégager de la chaleur comme un conduit de cheminée par exemple. Il est donc préférable de réaliser un coffrage de protection.


La sécurisation de la ventilation


Une isolation de qualité peut avoir pour effet une moins bonne régénération de l’air et donc amener des problèmes d’humidité. Un système de ventilation doit donc être parfaitement étudié afin d’obtenir un renouvellement régulier.


La mise en place d’un pare-pluie


Suivant le type d’isolant que vous choisissez, il peut être important de prévoir un pare-pluie afin de protéger la partie extérieur (mur et toiture) des intempéries. Ceci permettra de conserver un taux d’hygrométrie agréable et ne pas dégrader les matériaux par de la moisissure. 


Retirer l’ancienne isolation


Lorsque l’on refait son isolation, la plupart du temps, il est nécessaire de retirer l’ancienne. Mais quelques fois, on peut garder l’ancien isolant s’il n’est pas en mauvais état. Il pourra être complémentaire avec un nouvel isolant.


Les protections individuelles


Quelques fois, les isolants peuvent être dangereux pour les voies respiratoires ou les yeux. Il est donc fortement conseillé de s’équiper de protections (gants, lunettes, masque) lors de son application.

L’isolation de sa maison n’est pas une étape évidente, alors n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour la réalisation de ces travaux. Contactez IK SARL !




Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !